De MoniqueB
Ce texte appartient à son auteur, la reproduction n'est pas autorisée

Delphin Antoine MAGAGLI dit Rey

Caporal - 6ème B.C.A.

MORT POUR LA FRANCE

le 11 septembre 1916

Maricourt, Somme

Né le 14 mai 1886 à La Turbie

fils de feu Vincent et de AMORETTI Annonciade


Après avoir d'abord servi au 7ème B.C.A., Delphin MAGAGLI, réserviste, est transféré à la 6ème Compagnie du 6ème B.C.A. de Nice.

Lorraine, Bataille de la Marne, Argonne, Yser, Artois, Alsace, le 6ème B.C.A. est de tous les fronts et en raison de sa bravoure, reçoit plusieurs citations.

Le 21 novembre 1915, le bataillon arrive à Toulon et s'embarque sur La Provence, avec le 40ème R.A.M. à destination de la Tunisie.
Du 23 novembre 1915 au 6 janvier 1916, le 6ème groupe alpin se complète en matériel à Bizerte. Durant cette période, les chasseurs sont vaccinés contre le choléra
.

Le 9 janvier 1916, le 6ème B.C.A. commence son embarquement. A bord du Jules-Ferry, du Waldeck-Rousseau, de l'Edgar Quinet, suivis du torpilleur Arbalète et du croiseur Lavoisier, le régiment arrive en vue de l'Ile de Corfou en Grèce le 10 janvier à 21 h. Dès le lendemain, le Commandant fait procéder à l'arrestation des espions et personnes suspectes, dont le chef d'espionnage allemand Rhomboer, puis décide d'occuper la résidence de l'Empereur d'Allemagne. A partir du 20 janvier, sur l'ile de Vido, les débris de l'armée serbe, malades sont rassemblés et soignés. Souffrants de dysenterie et d'épuisement, il en meurt environ 150 par jour, puis suite à une épidémie de choléra ce chiffre journalier augmente jusqu'à 200.

Le 13 mai, le 6ème bataillon embarque à bord du croiseur auxiliaire La Savoie pour rentrer en  France. Le 18 mai le bataillon débarque au Frioul où il reste en observation.

Le 25 mai le bataillon retourne à Nice pour se réorganiser. Il rejoint les Vosges le 12 juin.

Du 23 juin au 16 juillet, il organise le secteur de Linge-Schratz, du 30 juillet au 14 août il est à Archettes, du 15 au 24 août à Héricourt (Haute-Saône) puis Rechesy (Haut-Rhin), le 25 août il arrive dans la Somme.

A partir de ce moment il est employé dans la formidable bataille de la Somme et se distinguera par sa belle tenue au feu et son ardeur combative qui lui vaut de nouvelles citations.

Ensuite Cerisy-Gailly, camp de Suzanne, Chalu où il stationne au Chapeau de gendarme, pour venir relever les éléments du 229ème R.I. au bois de Riez, le 3 septembre.

Pendant la période du 4 au 14 septembre, le bataillon a subi de grosses pertes :

6 officiers, 121 sous-officiers, caporaux et chasseurs tués ;

9 officiers, 369 sous-officiers, caporaux et chasseurs blessés.

Delphin Magagli est tué à l'ennemi le 11 septembre 1916.

                                Il avait 30 ans

Inhumé dans un premier temps à côté du Poste de Secours des troupes coloniales, dans le ravin qui va de Maurepas à Cléry,   il repose aujourd'hui en la Nécropole Nationale de Maurepas (Somme) tombe 716                                                      

Merci à Hervé Toulotte pour la photo !

Magagli_Delphin

Presse locale

Petit Nicois 18 septembre 1914
Petit Niçois 14 octobre 1916      
Eclaireur de Nice 5 décembre 1916      
Eclaireur de Nice 9 décembre 1916
Petit Niçois 15 avril 1922