De MoniqueB
Ce texte appartient à son auteur, la reproduction n'est pas autorisée

Charles CAPRA

Caporal           55ème R.I.

MORT POUR LA FRANCE

 

le 1er septembre 1916

Secteur du Réduit d'Avocourt, Meuse

Né le 6 décembre 1890 à La Turbie

Fils de feu Charles et de GALINO Caroline, habitant Monaco


Nommé caporal le 16 juin 1916, en septembre 1916, Charles CAPRA  sert dans la 1ère compagnie du 55ème R.I. 

Depuis 19 mai, son régiment se porte par étapes successives dans le secteur de Verdun où la bataille fait rage.

L'ennemi veut à tout prix prendre Verdun et les pertes sont sévères.

Le 29 mai, les Allemands déclenchent une vigoureuse attaque visant à  prendre la cote 304.

Grâce aux dispositions judicieusement prises par le lieutenant Tuffelli, l'ennemi s'enfuit laissant de nombreux cadavres sur le terrain.

A partir du 20 juin, tous les bataillons sont transportés dans le secteur de Verdun. Pendant 10 jours le 55e R.I. reste en première ligne.

Il pleut, les boyaux et tranchées s'écroulent ; chaque journée est marquée par des tirs d'artillerie d'une violence extrême.

Le 9 juillet, la cote 304, le village d'Esnes et les routes conduisant à Montzéville, sont copieusement arrosés.

Le 23 juillet, les soldats du 55ème sont conduits en auto à Ville-sur-Cousances.

Du 2 au 14 août, le régiment procède avec une grande célérité a des travaux d'organisation et de défense dans le quartier M, malgré d'intermittentes et violentes canonnades et l'activité inaccoutumée de l'aviation.

Sans prendre de repos, le régiment remonte en ligne dans le secteur du Réduit d'Avocourt. Dans l'après-midi du 18 août il subit une violente attaque allemande au cours de laquelle obus de tous calibres et minens pleuvent dru. L'ennemi, arrêté par la vaillance et l'énergie des hommes de ce bataillon ne peuvent faire un pas en avant.

Du 19 au 24 août, les attaques allemandes sont nombreuses. Les troupiers y répondent avec énergie.

A partir du 25 août, le 55ème et le 112ème R.I. assurent la garde du Secteur d'Avocourt, se succédant tour à tour en première ligne et dans les cantonnements de bivouac, de réserve de Brocourt, du camp du fer-à-cheval et du bois Saint-Pierre.

Le 1er septembre 1916, Charles Capra est tué à l'ennemi.

      Il avait 26 ans !

---------
Presse locale : 
Eclaireur de Nice 12 septembre 1914 
  
Eclaireur de Nice 10 octobre 1916